BOSS C48

Vous faites du tapage nocturne!

Mamma mia! Le jour est férié, mais osef, ça BOSS quand même (savourez ce fin jeu de mot de qualité primeur, sans modération, il est gratuit et sans gluten). Faut dire qu’on doit bien vous abreuver de chapitres après vous avoir laissé sécher sur place pendant une semaine. On a bien BOSSé nos leçons de capitalistes: on crée un besoin chez vous et on se donne le droit de ne pas le satisfaire, comme ça on fait monter la tension et claquer le biff ouais.
C’est un des chapitres, parmi d’autres, qui m’a confirmé que j’aimais franchement bien BOSS: des planches simples mais enjolivées par des jeux de lumières sympa et des renversements ponctuels de perspective; et un protagoniste qui n’est pas juste couillon comme ça peut être le cas dans d’autres univers. Bref, y a plus qu’à lire.

Respect & Robustesse

Tags
Lire la suite

20 Comments

  1. ouah! c’est donc vrai! vous avez trouvé des nouveaux corvéables à merci pour taffer même quand il fait beau! ça fait plaisir! 🙂
    merci pour le taf!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close